Arthémus.

Sous-titre

Compte-rendu de l’assemblée générale du 10  janvier 2016

 

 

 

Présents :

 Adeline, Anne-Elisabeth, Arielle,  Christine, Colette, Daniel, Elisabeth, Gaëlan, Justine,  Kerwin,  Morgane, Patricia, Valérie, Véronique.

 

 Cette assemblée générale concerne l’activité de l’association du premier octobre 2014 au 30 septembre 2015.           Les personnes présentes connaissant toutes l’historique et le fonctionnement de l’association, ces deux points ne seront pas détaillés au cours de la réunion (possibilité de consulter le site pour plus d’infos).

 

             2014-2015 en quelques chiffres :

  1. 27 familles adhérentes (29 en 2013/2014)
  2. 3 inscrits à l’atelier A : cours particuliers (3.5 en 2013/2014)
  3. 9 inscrits à l’atelier B : musique de chambre soit un quatuor (les Mouvents), un  trio et un duo (aucun ensemble en 2013/2014)
  4. 32 inscrits à l’atelier D : orchestre symphonique soit 20 cordes et 12 vents (en 2013/2014,32: 23 cordes et 9 vents).

 

Activités de l’association durant cette période : (le bilan financier est joint)

  1. Gite : les 8 et 9 novembre 2014, les musiciens de l’orchestre Arcosol ont eu la possibilité de passer deux jours ensemble en gîte à Thézillieu afin de répéter de façon conviviale et intensive ! Avec la participation financière des participants, le bilan financier pour l’association s’élève à -180.00 euros.
  2. Le 18 janvier, La Salle de Musique a invité l’ensemble Nuances d’Ebène (ensemble de clarinettes) pour un concert partagé avec Arcosol à la salle des fêtes de Bettant (mise à disposition par la commune de Bettant, la buvette étant tenue par le Sou des écoles du village). Les dons faits par les spectateurs se sont élevés à  162.00 euros (80.00 ont été remis à Nuances d’Ebène).
  3. Musique au Chœur de l’Ain : le premier des 3 concerts envisagés s’est déroulé à l’Espace Bonnet de Jujurieux, entièrement organisé par le Groupement des bords de l’Ain (présidé par Colette Bellaton). Après le concert, le groupement a divisé le bénéfice entre les trois associations participantes (Ain cœur d’Art, Coryphée et La Salle de Musique)  soit 120.00 euros chacun.
  4. Un mini stage de yoga sur la gestion du stress a été organisé à la MJC pour les musiciens. Suite à des problèmes de calendrier, la participation n’a pas été optimale. Chaque musicien a réglé directement son dû à l’association ambarroise AYA.
  5. Concert, devenu traditionnel, avec la chorale des Polysons de l’école de musique des Trois Rivières. Le montant des dons s’est élevé à 40.00 euros par association. Il est à noter  que ce concert s’est déroulé en même temps que le second de « Musique au chœur de l’Ain », organisé par Coryphée, à Hauteville et  auquel Arcosol n’a donc pu participer.
  6. Fête de la musique : Cette année, la commune d’Ambérieu, organisatrice, cherchait une association pour gérer une scène ouverte sur la place Marcelpoil, devant l’Hôtel de ville. Nous avons pris en charge cette scène. Plusieurs groupes de musiciens se sont produits : Nathalie Thievon (jeune chanteuse), les Gipsy  Rabbits (jazz manouche), Going up (ska), les Polysons (chorale), ainsi que les Mouvents et Arcosol. Un groupe de danseurs folkloriques de Vaux en Bugey est arrivé à l’improviste pour quelques danses animées par leurs musiciens. Financièrement, et malgré des soucis techniques, la buvette et surtout les gâteaux confectionnés par les musiciens de l’association et Anne-Marie Lubineau ont rapporté 190.00 euros dont 95.00 reversés à l’aumônerie qui nous a beaucoup soutenus .
  7. Le 24  juillet 2015, Les Mouvents ont animé un interlude du festival de la MJC : Sous les Etoiles la Place avec quatre musiques de film de Disney.
  8. Du 22 au 28 août a eu lieu le stage alliant cette année musique de chambre (Éric Quentin violoniste et Geneviève  Meunier clarinettiste) et théâtre ( Didier Mille, metteur en scène et comédien). Le nombre de stagiaires étant peu élevé (5 musique et théâtre,  3 uniquement musique, 3 uniquement théâtre), le bilan financier est négatif mais par contre l’ambiance a été fort appréciée. Le principe musique et théâtre sera donc reconduit avec une meilleure communication en amont… PAF demandée :250.00 euros par stagiaires (sauf uniquement théâtre, 200.00 euros). Le déficit a été de 200.00 euros, les dédommagement des profs ayant été largement revus à la baisse.
  9. Le premier samedi de septembre, La Salle de Musique a répondu à l’invitation de la mairie d’Ambérieu pour participer à la journée Sport et Culture en fête. La nouveauté de cette année : Arcosol  s’est produit sur scène, en plein air. Par contre, il y a eu moins de demandes de renseignements que les autres années.( les demandes étant en général essentiellement pour de l’initiation pour de tous jeunes enfants ).
  10. Dernière activité de l’association, Éric est allé durant l’année scolaire animer un atelier à l’Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique de Varey.

 

Projets de l’association  pour 2015/2016.

  1. Rencontre improbable : Deux concerts conçus avec Dim’ Dam’ Domb’sont prévus, un à Chalamont le 21

novembre (organisé par l’école de musique de Chalamont), un le 12 décembre (organisé par La Salle de Musique).

 Chaque orchestre jouera ses propres morceaux puis, ensemble, un extrait de Tannhäuser et une composition créée spécialement par Gilles Farinone. 

  1. Suite à une demande faite lors de la journée Sport et Culture en Fête, un atelier d’harmonie est créé. Il sera animé par Kerwin, les samedis après-midi à la MJC (deux séances pour acquérir les bases puis « études de cas », à la demande. La participation aux frais est fixée à 50.00 euros pour l’année (une douzaine de séances).
  2. Le 4 décembre, à l’appel de la mairie d’Ambérieu, Arcosol participera au défi musique du Téléthon organisé par les sapeurs-pompiers dans la serre de l’espace 1500 (pour la partie musicale).
  3. Le 8 décembre, la commune propose aux associations ambarroises de participer aux animations du 8 décembre sur le parking de l’espace 1500, à l’arrivée du défilé entrainé par la batuccada de Chalamont : Histoire de Pô.
  4. Un concert est envisageable le 24 janvier à la salle des fêtes de Bettant, comme l’an dernier. Les musiciens présents à la réunion pensent que le programme de ce début d’année est suffisamment chargé sans rajouter ce concert dont le concept est intéressant. On l’envisagera plutôt pour 2016/2017, en le prévoyant plus en amont.
  5. Samedi 5 mars aura lieu le dernier concert de Musique au chœur de l’Ain. Dans la salle polyvalente de Saint Rambert, il est organisé par Ain Cœur d’Art. Après discussion assez compliquée, les trois associations se sont mis d’accord pour demander une participation financière de 5.00 euros pour l’entrée (il y aura en effet des frais obligatoires de sonorisation).
  6. Le week-end précédent la fête de la musique, l’on avait évoqué la possibilité d’animer une balade entre ville et gare. La mairie d’Ambérieu serait d’accord pour nous apporter son aide matérielle si ce projet se concrétise (barrières, podium..). Il faudrait définir un trajet au maximum piéton, des musiciens ou groupes ou autres associations voulant se joindre au projet.
  7. Fête de la musique. A l’heure actuelle, on ne sait ce que la commune a prévu. L’association est partante.
  8. Concert avec les Polysons : difficulté pour trouver une date…
  9. La commune d’Ambérieu reprend à son compte le principe des Jeudis d’Hiver qui a dû être abandonné pour plusieurs raisons par l’association qui les a créés. Tout sera complètement pris en charge par la commune qui propose aux associations de tenir la buvette.

La Salle de musique a proposé sa candidature, il reste à attendre la décision.

  1. Dans les projets, il avait été évoqué de monter un concerto avec soliste. Samuel Fernandez (pianiste) qui semblait intéressé n’a pas redonné signe de vie. Par ailleurs, nous avons été contactés par Alter duo, un duo pianiste contrebassiste qui serait partant, moyennant finance… Le principe reste donc à étudier.
  2. Dans les demandes qui avaient été formulées, il y avait un nouveau stage de yoga et un stage animé par Céline Dombon- Galliez (chant, gestion de la respiration…)
  3. Si les fonds le permettent, l’achat de pupitres  et peut-être de lampes.. est évoqué. En effet, cela éviterait de devoir les emprunter à chaque fois pour les concerts…
  4.  Au niveau des musiciens, l’orchestre a besoin d’un trompettiste. Par contre, c’est avec joie qu’Éric devrait bientôt accueillir un hautboïste (venant des environs de Bourg, il a eu connaissance de l’orchestre par le biais du site et souhaiterait intégrer un orchestre un peu différent des ensembles avec lesquels il a l’habitude de jouer)
  5. Colette nous fait part de l’invitation du Groupement des bords de l’Ain. Le 11 novembre 2016, ils organisent un grand concert avec une harmonie formée pour l’occasion par des musiciens de tout le département, dirigée successivement par différents chefs dans des œuvres arrangées ou composées par eux pour la formation. Arcosol jouerait en première partie.
  6. Un autre projet serait possible avec l’orchestre symphonique de Mâcon. La réunion des deux ensembles permettrait d’aborder des pièces nécessitant plus de musiciens.
  7. Pour terminer, l’idée d’enregistrer une répétition de temps à autres afin d’avoir une autre écoute et de permettre d’approfondir le travail est envisagée.

 

 

                          

Fonctionnement de l’association

                           

                      -

L’association maintient son fonctionnement actuel. Chaque musicien peut proposer des idées, projets… suggérer des améliorations… Les propositions, si elles sont envisageables (par exemple certaines pièces musicales peuvent être trop difficiles) sont ensuite soumises à tous, par courriel, et on les adopte suivant le nombre de réponses positives reçues en retour. Soit à dire que l’on tient compte de l’avis de tous ceux qui répondent.

 

Pour la partie administrative, Perrine Guillot quitte l’association et donc le bureau pour cette année.

Le bureau est donc composé de

Marie-Paule Blanchet

Ambre Errard

Olivier Errard

Gaëlan Marchand-Moury (nouvel entrant)

Patricia Marchand-Moury

Auberie Planchon

Ariane Provent

Claire Viallet

 

Avec Éric Quentin comme directeur artistique et

 Morgane Marchand-Moury comme chargée de communication